Dark Chess #1 : Un pion dans l’ombre. Lili Wild

 

On se laisse souvent tenter par un résumé au détour d’un site ou d’une présentation sur les réseaux sociaux. C’est souvent comme ça que je me décide à choisir une histoire plutôt qu’une autre et lorsque je suis tombée sur ce premier tome de Dark Chess sans connaître ni l’autrice et très peu la maison d’édition, je me suis dit que c’était l’occasion de rectifier tout cela. Et si j’ai apprécié le fond de ce roman, j’ai eu du mal avec certaines petites choses au fur et à mesure de ma lecture.

Mais j’aimerais avant de vous parler de ce petit bémol, vous dire que ce texte est une gigantesque machination. C’est un livre sur le pouvoir de l’argent, sur la vengeance et l’apprentissage de ses erreurs. C’est un récit qui nous transporte au cœur d’une situation semblant sans issue, mais où l’on espère toujours qu’un rebondissement pourra apporter de l’espoir et un peu de joie dans le quotidien d’une jeune femme qui n’a jamais rien demandé, mis à part que l’on prenne soin d’elle.

Mya ne mérite pas ce qu’il lui arrive. Elle assiste coup sur coup à des drames qui vont radicalement la changer et qui vont la faire traverser par une multitude d’émotions qu’elle n’arrive pas à contrôler. J’ai eu beaucoup d’affection pour elle au départ parce qu’ayant une fille de 18 ans également j’ai essayé d’imaginer ce qu’il en serait si elle subissait la même chose, si elle arriverait à se relever de tout ça ou si elle trouverait la force d’avancer comme le souhaite Mya. Ce n’est pas évident de se mettre à la place de cette dernière et personne ne peut réellement savoir comment se comporter dans ce sombre contexte.

Je pourrais vous parler d’Enzo, car c’est un homme assez mystérieux, ténébreux, toujours présent malgré les reparties cinglantes qu’il échange avec Mya. Leur relation est d’ailleurs complexe bien qu’empreinte de désir puissant et de passion incontrôlable. Toutefois, je pense sincèrement que la personne la plus importante de ce livre reste la jeune femme que l’on suit à travers les mois, les années, que l’on voit grandir et évoluer.

De ce fait, j’en viens à ce qui m’a quelque peu chagriné. Je suis consciente du fait qu’elle ne sera en sécurité nulle part et que rien n’est de son fait. Néanmoins, je pense qu’avec un personnage au caractère tel que le sien, ça passe ou ça casse et j’ai eu beaucoup de mal à ce que « ça passe » de mon côté. En effet, elle est imprévisible, impétueuse et prend énormément de décisions, aveuglée par la colère ce qui n’apporte que plus de problèmes finalement. Alors oui ce qui lui est arrivé est horrible, mais j’ai eu du mal avec ses sautes d’humeur et son rapport avec les autres.

Un pion dans l’ombre est un livre qui me laisse mitigée. En effet, j’ai aimé l’histoire que nous raconte l’autrice, je la trouve originale et bien menée, mais n’ayant pas réussi à m’attacher à son héroïne, je n’ai pas retiré autant de plaisir que prévu de ma lecture. C’est dommage, car l’écriture est entraînante et l’intrigue bien menée, il y a des rebondissements intéressants et des révélations qui méritent le coup, mais voilà le fait est comme je le disais qu’il faut aimer ce genre de personnage et que je n’y suis pas arrivé à mon grand désespoir.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Taggé , , , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire