If you wanna be my lover. Emma Green

Les livres d’Emma Green sont synonymes pour moi de douceur, de joie et de bonne humeur. Autant vous dire que leur nouveau roman If you wanna be my lover était tout indiqué en cette période estivale puisqu’il ne déroge pas à la règle.

Déjà je tiens à dire que pour la trentenaire que je suis (oui bon presque quarantenaire, mais chut on ne va pas revenir là-dessus), toutes les références à mon enfance/adolescences sont un pur délice. Sans compter l’originalité avec laquelle les prénoms ont été choisis. De quoi rire durant un bon moment.

Ceci étant dit rentrons dans le vif du sujet, car April et Tybalt vont avoir fort à faire pour se trouver et s’aimer. Leur parcours n’est pas simple, car il inclut bon nombre de secrets inavoués, de confidences qui n’auraient pas dû être faites et de personnes qui sont censées savoir sans le savoir, mais qui savent quand même un bout de l’histoire. Oui ce n’est pas forcément facile à suivre, on peut facilement se faire des nœuds au cerveau, mais ne vous inquiétez pas Emma Green vous l’expliqueront bien mieux que moi !

” Que les forces de Sailor Moon et Hello Kitty soient avec moi. Je vais en avoir besoin.”

Une semaine c’est donc le temps qu’April doit mettre au service de sa sœur, en mémoire du pacte qu’elles ont fait et qu’elles n’ont jamais trahi. Alors on pourrait se dire que sept petits jours dans une vie ce n’est pas grand-chose, mais ils suffisent parfois à bouleverser toute votre existence au point de la remettre en cause. Et ça la jeune femme n’y était pas du tout préparée surtout lorsqu’elle tombe face à un voleur de baisers aux yeux d’orage accompagné de son yack de compagnie.

“Peu à peu le puzzle Emerson prend forme et je dois dire que l’image qui se dessine me plaît de plus en plus. Ce n’est pas du tout ce qui était prévu.”

Et là tout s’enchaîne très vite du moins dans le cœur d’April qui n’arrive que très peu à retenir les papillons qui se déchaînent dans son ventre. Elle ne cache pas qu’elle ferait bien de Tybalt ses quatre repas quotidiens (oui je suis désolée, mais le goûter, ça compte) et se voit confronter de plein fouet à l’inaccessibilité de ce dernier. Or le PDG charmant qu’il est ne se doutait pas que ce petit brin de femme allait retourner sa vie, ses convictions et tout ce qu’il préserve depuis tant d’années. Alors lorsque les paroles ne suffisent plus, lorsque les mots refusent de sortir, les corps prennent le relais et se déclarent de manière passionnée.

” Cet homme a allumé une petite flamme en moi, malgré lui, aucune raison d’étouffer ce feu pour l’épargner. C’est un grand garçon. Fallait pas commencer.”

Je ne vous cache pas toutefois que j’ai eu quelques peurs durant cette lecture. En effet, les refus répétés et la fragilité des décisions prises par April m’ont rendu fébrile. La petite enquête qu’elle mène et le paraître qu’ils entretiennent et qui semble si important m’ont provoqué quelques sueurs, mais au final, ce qui compte et ce que je retiens c’est le sourire avec lequel j’ai été me coucher hier.

” Et dans une vie, je serai toujours en train de faire la liste de tout ce qu’April Collins aime follement, obstinément, éperdument chez Tybalt Emerson. Flûtement.”

If you wanna ben my lover regroupe tout ce que j’aime et tout ce qui fait que je plonge à chaque fois dans un roman d’Emma Green sans aucune appréhension. L’histoire d’April et Tybalt m’aura tenue éveillée durant deux nuits d’affilée, mais croyez-moi elle en valait largement la peine.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Taggé , , .Mettre en favori le Permaliens.

Une réponse à If you wanna be my lover. Emma Green

  1. Ping :If you wanna be my lover d'Emma Green - By Kimysmile

Laisser un commentaire