Soul of the Knight #1 : Sawyer, rockstar solitaire. Nicola Haken

La vie n’est pas un long fleuve tranquille et les apparences sont souvent trompeuses. Ce premier tome de la nouvelle saga de Nicola Haken est une ode à l’acceptation de soi et des autres, mais surtout une ode à l’amour, à celui que l’on n’attend pas.

J’ai dû faire face à beaucoup d’émotions durant cette lecture, car la relation entre Sawyer et Jake m’a énormément touchée. J’ai eu mal pour Jake, car sincèrement je me suis mise à sa place et malgré tout ce qu’il ressent pour son ami d’enfance, il y a cette douleur en lui qu’il ne peut occulter. Il possède pourtant cette patience et cette bienveillance dont seules les personnes attentives au bien être de l’autre font preuves. Bien sûr j’ai compris les agissements de Sawyer, mais sincèrement il y a des moments où j’ai eu envie de le prendre par les épaules et de le secouer afin de lui faire voir la réalité. Néanmoins pas de panique, ce ne sont pas quelques obstacles qui arriveront à les séparer et c’est avec beaucoup de plaisir que j’ai suivi leur évolution.

” Sawyer Anthony Knight était l’homme que me complèterait ou me détruirait. “

Le moins que l’on puisse dire, en tout cas, c’est que le passé les a grandement conditionnés pour la suite. En effet, l’un entouré d’amour est totalement à l’aise avec la personne qu’il est tandis que l’autre se trouve totalement apeuré par ce qu’on lui a rabâché jour après jour depuis toujours. Comment ne pas en ressortir avec quelques séquelles ? Il y a tout un travail psychologique qui s’opère, une analyse profonde de ce mal-être, des tentatives quelque peu désastreuses au départ, mais le plus important c’est qu’au final l’amour gagne toujours.

” Je n’arrive pas à comprendre pourquoi je suis tellement attiré par toi et…je n’ai plus la force de lutter contre cette attirance.”

Et si l’on peut bien dire quelque chose à propos de ces deux hommes, c’est qu’ils s’aiment, à la folie, passionnément, sincèrement. En aucun cas on ne peut revenir sur cela et dès les premiers instants, je rêvais d’un happy end pour eux, d’un bonheur si fulgurant que Sawyer et Jake ne pourraient plus jamais revenir en arrière. Nicola Haken m’a donné exactement ce que je désirais alors comment ne pas succomber ?

“Quand il n’était pas avec moi, je me sentais vide, j’avais la sensation d’errer sans but. Ça paraissait quelque peu exagéré, certes. Pourtant, Jake était la seule personne à véritablement me connaître. La seule à qui je pourrais tout confier. Il était mon âme soeur.”

J’ai vraiment aimé découvrir cette histoire, voir ce lien si exceptionnel se renforcer jours après jour, mais également la pointe d’action apportée au texte et la notion de famille mise en avant. Les personnages secondaires sont tout aussi attachants que le couple principal et j’espère que l’on aura l’occasion de les recroiser plus tard dans la saga.

Je finirai en vous disant qu’il est normal de ressentir de la peur, de la colère et de la culpabilité, mais que le soleil finit toujours par montrer le bout de son nez. Comme Sawyer et Jake, croyez en vous, croyez en l’amour et surtout ne baissez jamais les bras, peu importent les embûches, peu importent les qu’en-dira-t-on. Soyez heureux tout simplement.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Taggé , , , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire