Elites #1 : Zone de danger ~Brooke Blaine & Ella Frank

Repérée il y a plusieurs semaines de cela, Élites est la saga que j’attendais avec énormément d’impatience en ce début du mois de septembre. Il faut dire qu’elle a tout ce que je recherche sur le papier : des hommes forts, un environnement militaire et une tonne de promesses que j’espère la voir exaucer. Menée par Brooke Blaine et Ella Frank qui plus est, j’étais franchement prête à succomber.

Alors que vaut cette romance à la Top Gun ? Et bien je vous dirai dans un premier temps qu’elle devient très rapidement addictive, car si l’on aime le genre et que l’on apprécie les personnages un poil arrogants, sûrs de leur potentiel, il est quasi impossible de se lasser de ce premier tome. Je parle souvent de ces derniers en disant qu’ils posent la situation et qu’ils permettent de comprendre le schéma de l’histoire, mais ici rien de trop lourd ni de contraignant. On les rencontre, on les observe, on prend connaissance de leurs caractères avec un aperçu de leurs vécus respectifs, mais on entre rapidement dans le vif du sujet, ce qui n’est pas pour me déplaire, bien au contraire.

” J’avais l’impression que le but premier de Solo était de me torturer pour me soumettre, ce qui me donnait envie de lui donner une bonne leçon. “

De plus, je dois dire que si Panther est un homme intéressant, pour moi celui qui rend ce texte si captivant reste Solo. En effet, il a ce bagou, cette assurance, ce charisme qui ressortent à chacune de ses apparitions. Il pourrait sembler bien trop arrogant or il peut totalement se le permettre même si j’ai le sentiment que l’image qu’il projette, cette cible qu’il se met volontairement dans le dos, n’est qu’un bouclier afin de se protéger. De qui ? De quoi ? Aucune idée pour le moment. Je me trompe peut-être, mais il y a quelque chose qui m’intrigue le concernant.

Cela dit, en présence de Panther, il reste égal à lui-même ce qui rend le Lieutenant Hughes complètement fou. À l’académie, pour commencer, mais également en privé lorsqu’ils s’éloignent de la base et qu’ils laissent libre cours à la passion qui les dévore. Pourtant Grant résiste aussi longtemps qu’il le peut, car les enjeux sont extrêmement importants à son niveau. De par son éducation et la pression qu’il subit au quotidien, il est impensable pour lui d’échouer et de décevoir celui qui l’a élevé. De ce fait, il sait que s’il s’engage sur cette voie avec Solo il risque de perdre gros et n’est pas forcément en accord entre sa tête et son corps.

” Je savais que si je cédais à cette faim qui me torturait pour être assouvie, il n’y aurait pas de retour en arrière. “

Et lorsque l’on prend en compte la compétition qui les attend, ces dix semaines de dur labeur afin de prouver leur valeur, on peut comprendre les inquiétudes, le stress, mais on espère page après page voir arriver l’abandon de la bienséance et les voir se délecter des vibrations qui les parcourent lorsqu’ils sont enfin seuls.

” Vu que Solo aimait jouer, peut-être que la clé pour le battre était de le laisser penser qu’il avait gagné. “

Avec un épilogue qui m’a laissé les bras ballants et une lecture des plus agréables, Zone de danger est un premier tome qui a transformé l’essai. Entre conflit intérieur et adrénaline, entre tentation et risque, entre danger et frustration, Solo et Panther forment un duo que j’ai envie de suivre et de voir évoluer, car je suis d’ores et déjà persuadée que rien ne leur sera épargné.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire