Bad Love #1 : Mauvaise habitude ~ Charleigh Rose

Après avoir bien commencé la lecture des romances de Noël (depuis plusieurs semaines il est vrai oups), j’ai eu envie de faire une pause et me plonger dans un roman plus sombre, dans lequel je ne trouverai ni paillettes, ni Mariah Carey au détour d’une page. Mon choix s’est porté sur le premier tome de Bad Love écrit par Charleigh Rose. Je ne la connaissais pas, mais j’aime découvrir de nouveaux auteurs c’était donc l’occasion idéale.

L’histoire de Briar et Asher fait partie de celles dites interdites. En effet de par leur différence d’âge, la loi n’est pas de leur côté. Si ce genre de situation vous dérange, j’ai d’ores et déjà envie de vous conseiller de passer votre chemin. Il y a de nombreux moments qui nous rappellent le caractère risqué de leur relation et je peux imaginer que ça puisse rendre mal à l’aise certains lecteurs.

Ceci étant dit, personnellement j’ai aisément pu passer au-delà de ce détail (qui a son importance certes, mais à mon sens il ne faut pas rester focaliser dessus). Je me suis donc surtout intéressé à leur passé, aux raisons qui ont fait et qui font encore qu’ils sont dans cette situation à ce jour. L’autrice sème parfaitement le doute en ce qui les concerne et si l’on comprend facilement les sentiments qu’ils éprouvent l’un pour l’autre, si l’on peut plus ou moins anticiper leurs réactions, il n’en reste pas moins une grosse part d’incertitudes concernant le départ et le retour d’Asher à Cactus Height.

« Être aimée par lui est magique, mais être abandonnée par lui est tragique. »

Déjà trois ans qu’il est parti et il dégage à présent une telle colère et fait preuve d’une telle violence qu’une multitude de mots me viennent à l’esprit pour le décrire qui n’ont pas leur place dans cet avis. Aucun n’étant correct ou élogieux, je peux simplement vous dire que plus d’une fois j’ai eu envie de monter au créneau pour prendre la défense de Briar.

« J’ai versé assez de larmes pour Asher Kelley au fil des années. »

Toutefois, la jeune femme n’est pas l’innocence incarnée non plus. Il m’a souvent pris l’envie de les secouer tous les deux afin de leur ouvrir les yeux. Ils jouent à un jeu dangereux, certains de se brûler les ailes sans arriver à gérer le tourbillon d’émotions qui les étreint. Leur désir est si présent, leur attirance si électrique que la moindre étincelle met le feu aux poudres. Ils se font au final du mal pour ne pas succomber totalement à cette passion qui se révèle destructrice pour chacun d’entre eux.

« Elle est tellement ancrée en moi que je ne suis même plus moi sans elle. »

Les choses évoluent donc difficilement, les événements qui se produisent ne les aidant pas du tout. Ils ne sont pas seuls dans cette histoire et l’amitié qui lie Asher à Dash les pousse à la vigilance. De plus, les décisions prises des années auparavant ont de grosses répercussions sur le présent, les empêchant de s’exposer et de laisser libre au cours à leurs envies. C’est entre culpabilité, regret et rancœur qu’ils mûrissent, tout en prenant conscience du besoin qu’ils ont de l’autre.

Briar et Asher sont deux personnages complexes qui tombent amoureux. Ce sont deux âmes sœurs que la vie n’épargne pas. Ils doivent affronter les obstacles, apprendre à se faire confiance, défier leur entourage, mais ils méritent tellement plus. Je suis touchée par cette lecture bien qu’elle ne soit pas celle que j’affectionne particulièrement. Néanmoins, j’en ressors souriante malgré toutes les épreuves traversées, malgré les tragédies et les drames qu’elle renferme. Parce que la vie fait parfois bien les choses et parce qu’au final l’amour triomphe toujours.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Taggé , , , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire