Gods of love ~ Eugénie Dielens

J’ai toujours été fascinée par la mythologie et plus particulièrement la mythologie grecque. Alors, lorsque Hugo New Romance a annoncé la sortie de Gods of love, j’y ai vu l’occasion de mêler deux de mes passions et je n’ai pu que trépigner d’impatience. Aujourd’hui, je suis à la fois heureuse et triste de quitter Kaléa et Éros, mais je peux d’ores et déjà vous dire que j’ai adoré les suivre à travers leur histoire.

Pour commencer, je suis ravie qu’Eugénie Dielens mette en lumière les Érotes. Nous les connaissons moins que les Dieux « principaux », mais ils n’en sont pas pour autant moins intéressants. Sous sa plume, je les ai vus prendre vie, être mis au goût du jour et j’ai adoré chaque instant passé en leur compagnie. J’ai aimé apprendre à les connaître, avoir un aperçu de ce qu’ils pourraient être tout en appréciant leur lien indéfectible et la bienveillance dont ils font preuve les uns envers l’autre. Bien entendu, la fratrie n’est pas au centre de ce roman, mais elle en fait partie intégrante.

« Face  à l’adversité, nous ne faisons qu’un. »

Ici, nous sommes bel et bien en présence d’une romance, compliquée, un brin mystique, mais tout à fait réelle. J’ai apprécié l’histoire dans son entièreté et je me suis sans aucun doute attachée au couple atypique que forment Kaléa et Éros. Non seulement ils m’ont touché par leur parcours, leurs envies et leurs incertitudes, mais ils m’ont totalement séduite par leur évolution et tout ce qu’ils endurent afin de pouvoir vivre ensemble.

« Il pourrait mettre mon credo en péril, ce que je ne permettrai pas. »

Car oui, vous vous en doutez une humaine et un dieu, ce ne peut pas être de tout repos. En effet, les enjeux sont énormes et ils se doivent d’être sûrs de leur choix et d’en assumer les conséquences. J’ai trouvé ce pan de leur relation tout à fait fascinant. Surtout que les obstacles sont nombreux et que parfois, face à l’adversité, nous devenons nos propres ennemis. Il est difficile lorsqu’on se cache derrière son vécu de s’extraire de cette spirale et de profiter de tout ce que la vie a à offrir. C’est d’autant plus vrai en ce qui les concerne.

« Je sais que je me suis laissée aveugler par mes peurs, mais mon cœur ne s’est pas trompé sur son compte. »

Je trouve que l’autrice a su manier les événements avec justesse, en combinant parfaitement les différents aspects de son livre. Elle a parfaitement mêlé l’ancien et l’actuel, la vie et la mort, les doutes et les espoirs. Elle a su créer son propre univers en s’appuyant sur les mythes tels que nous les connaissons tout en y apportant sa touche personnelle.

Gods of Love est un livre qui a dépassé mes espérances. J’ai pris un plaisir immense à le lire et à ressentir toutes les émotions qu’il m’a transmises. J’ai aimé chaque erreur des personnages, chaque rapprochement, chaque remise en question. J’ai tremblé face aux décisions prises, je souris encore en repensant à leurs échanges et je crois même avoir senti mon cœur s’emballer lorsqu’enfin ils se laissent emporter par la passion.

Je remercie simplement Eugénie Dielens d’avoir donné vie à ce duo, à cette fratrie et à tout leur entourage et espère secrètement qu’elle n’en restera pas là.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Taggé , , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire