Mon beau sapin roi des enfoirés (que j’aime ton fessier) ~ Déborah Guérand

Avec un titre tel que Mon beau sapin roi des enfoirés (que j’aime ton fessier), il y avait de quoi anticiper une romance pleine de surprises et de situations abracadabrantesques. Alors qu’en est-il vraiment ? Et bien si je vous dis que j’ai le sourire en écrivant cet avis, il me semble que cela vous donne immédiatement une idée de ce que j en ai pensé.

Et s’il y a bien une personne qui n’a pas cessé de me faire rire c’est évidemment Fauve. Cette femme est tout simplement géniale ! Elle est à la fois brillante, bienveillante et totalement perchée ! Son brin de folie est rafraîchissant et donne clairement envie de savoir jusqu’où elle est capable d’aller. Déborah Guérand nous offre un accès total à ses pensées et c’est un pur bonheur à lire et à suivre.

« Décidément, le ridicule ne tue pas, lui et moi en sommes la preuve. »

De plus, je crois que l’on peut tous s’identifier à la jeune femme. Ses réactions face à un Jérémy en reconquête sont hilarantes, épiques, mémorables, mais font également ressortir toute la douleur et la rancœur qu’elle éprouve encore à son égard. Je me suis totalement reconnu dans sa façon d’agir et surtout dans sa propension à fuir afin de ne pas souffrir. Car il faut savoir qu’ils n’en sont pas à leur coup d’essai et lorsque l’on vit un amour comme le leur, qui se finit de cette manière, il n’est pas possible de passer à autre chose ou même d’envisager un avenir commun radieux.

« L’espoir fait vivre et c’est tout ce dont j’ai besoin pour l’instant. »

Le fait qu’ils se connaissent si bien, qu’ils puissent anticiper les actions de l autre tout en laissant peu à peu leur attirance les rapprocher m’a beaucoup plu. Tout ne se fait pas en un jour c’est certain, mais c’est justement ce qui est plaisant. Certaines situations loufoques m’ont fait mourir de rire, d’autres m’ont émue au possible. Je les ai trouvés terriblement beaux et touchants dans leur évolution à la fois en tant que couple, mais également sur un plan plus personnel.

« Avant j’avais pour l’habitude de dire à mes clients qu’avec moi le possible est déjà fait, l’impossible est en cours et que pour les miracles il fallait prévoir un délai supplémentaire. »

Car oui au-delà des apparences et du caractère presque évident de leur relation, Fauve et Jérémy sont à un tournant de leur vie. Les enjeux de ces quelques jours sont bien réels et j’ai apprécié que cet aspect de l’histoire n’ait pas été effacé au profit de la romance. J’ai aimé les voir relever des défis et se donner les moyens de parvenir à leurs objectifs respectifs tout en gérant les sentiments et les émotions qui les submergent.

Mon beau sapin roi des enfoirés (que j’aime ton fessier) est un livre drôle, mais pas que, auquel on s’attache très facilement. Les personnages sont parfaits, l’ambiance typique d’une bonne romance doudou de fin d’année. J’ai pris beaucoup de plaisir à le lire et à découvrir chaque début de chapitre ainsi que la durée de vie de certains calendriers de l’avent. Fauve et Jérémy ont trouvés leur chemin et j’espère que vous leur ferez une place de choix dans votre pile à lire.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Taggé , , , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire