Queen Bee ~ Alexia Gaia

Alexia Gaia c’est pas moins de trois sagas à succès depuis 2017 – Adopted love, Baby Random et le marchand de sable. Et c’est aujourd’hui Queen Bee véritable conte de fées des temps modernes où les apparences s’évaporent au contact de l’air de la campagne.

Je dois dire que je suis vraiment ravie d’avoir pu lire cette histoire, car elle m’a fait passer par toutes sortes d’émotions. En effet, que ce soit de l’agacement face au comportement de Joana, de l’empathie pour ce qu’elle vit, de l’amusement lors de sa rencontre avec Henri ou de l’espoir en ce qui concerne leur relation, j’ai aimé chaque instant de mon immersion dans leur petit monde.

J’ai beaucoup apprécié le travail que l’autrice a fourni par rapport aux réseaux sociaux. Qu’elle démontre à quel point ces outils peuvent être formidables tant que l’on joue le jeu, mais qu’ils peuvent également se montrer d’une cruauté sans nom. Les problèmes auxquels la jeune femme doit faire face par la suite n’en sont que plus réalistes.

« Assumer ce qu’on fait de travers, c’est bien. L’assumer à deux, c’est encore mieux. »

De plus, il faut dire que sans tout cela, jamais elle ne serait revenue là où tout a commencé et jamais je n’aurais pu deviner qui se cachait réellement derrière le masque de Queen Bee. C’est vrai qu’il y a deux poids, deux mesures or autant j’ai exécré l’influenceuse, autant je suis tombée sous le charme de Joana si pleine de vie et génialement attachiante ! La voir affronter son passé, l’observer s’ouvrir aux autres pas après pas, a été une expérience des plus agréables. Et je dois bien dire que l’attirance qui se développe entre elle et Henri n’a fait que confirmer mon attachement à ce roman.

« J’aime qu’elle reste elle-même : difficile à gérer, mais profondément honnête. »

J’ai beaucoup ri durant cette lecture. Les échanges entre les deux jeunes gens sont hilarants, loufoques et très rafraîchissants. Bien que leurs parcours respectifs ne soient pas des plus reposants, je pense qu’ils s’en sortent à merveille. Je les ai en tout cas trouvés très émouvants dans leur démarche à partir du moment où ils se rendent compte à quel point les sentiments qu’ils se portent sont sincères et profonds. C’est un bel amour que nous offre Alexia Gaia, de ceux qui se renforcent jour après jour et que l’on n’a pas envie de quitter.

« C’est comme retrouver la lumière alors qu’on marche depuis trop longtemps dans le néant. »

Je suis persuadée également de ne pas pouvoir occulter Papi Gris et Père Lapin de cet avis. Oui oui, je vous vois déjà sourire en lisant leurs noms et laissez-moi vous dire que ce ne sont pas les seuls qui y arriveront. Tout le village a à cœur d’accompagner notre duo d’amoureux vers le bonheur, mais ce sont les personnages les plus hauts en couleur. Ils m’ont littéralement fait halluciner dans un premier temps et m’ont séduite au fil des chapitres et de leurs péripéties. Je rêverais à mon tour de les adopter et pouvoir ainsi participer à leurs folles aventures.

Queen Bee est un livre que j’ai tout simplement dévoré. J’ai été conquise par ce couple et leur entourage, émue aux larmes par leur évolution, bouleversée par cette romance bien plus complexe qu’il n’y paraît. J’en ressors, en tout cas, avec l’idée que décidément la vie peut se montrer bien faite.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Taggé , , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire