Flirting with 40 ~ K Bromberg

K Bromberg est l’autrice de sagas incontournables telles que Driven, The Catch ou encore Heroes, ce sont toutes des histoires pleines d’émotions, de personnages attachants. Alors même si je n’ai pas eu l’occasion de lire tous ses ouvrages, je ne pouvais absolument pas passer à côté de Flirting with 40.

On m’avait prévenue que je ne pourrais pas me détacher de cette romance, que j’allais tomber amoureuse de cette femme et de cet homme, qu’ils allaient conquérir mon cœur et le garder en otage. Pourtant, ce n’est jamais évident et je suis souvent sur la défensive lorsqu’un roman suscite autant de bonnes réactions. De ce fait, je me suis lancée dans cette lecture avec un poil d’appréhension que l’autrice a balayé en moins d’un chapitre.

« À cet instant précis, je ne sais pas comment je le sais, mais je sais qu’il va me causer des ennuis. »

Car la relation qui naît sous nos yeux est tout simplement parfaite, du moins selon mes critères – mais pas que donc. Que ce soit leur rencontre, les premiers échanges, les cinq jours au chalet ou le retour à la réalité, tout est fait pour qu’on se laisse séduire, pour qu’on s’émeuve, que les papillons s’envolent dans notre ventre et que les étoiles prennent place dans nos yeux. Il y a bien quelques difficultés, des insécurités, des doutes, mais le fait de les voir s’ouvrir à l’autre pas à pas, le fait de les observer tomber si éperdument amoureux a été un bonheur indescriptible pour moi.

« Je t’aime beaucoup, et je ne sais pas trop quoi faire parce que ça ne me ressemble pas. »

Autre très bon point à mes yeux (comme s’il y avait besoin d’en rajouter) est le fait que l’écart d’âge ne soit pas sur le devant de la scène. Oui, quelques années les séparent et je peux comprendre et entendre les réticences de Blakely, toutefois, K Bromberg ne s’est pas servi de cette différence à tout-va. Elle a fait le choix de centrer son histoire sur le développement des sentiments de notre duo, sur leurs émotions, sur ce qu’ils s’apportent l’un l’autre et je ne peux que l’en remercier.

« Tout commence et finit avec le cœur. »

Je crois que vous l’avez compris, mais j’ai eu un joli coup de cœur pour ce livre digne des plus belles comédies romantiques. J’ai trouvé que tout y était beau, rafraîchissant, facile, accessible. J’ai certaines images de Slade qui restent encore imprimées dans mes rétines, ce qui n’est pas pour me déplaire cela dit. Cet homme est un argument de vente unique tant il illumine le texte de sa bienveillance et de son altruisme.

Flirting with 40 est un baume au cœur, c’est un livre qui fait du bien et qui nous remplit de bonnes vibrations. C’est une histoire qui rappelle l’importance de l’estime de soi, de la confiance en nos atouts. C’est une romance qui m’a fait fondre et qui me donne envie de ressentir encore longtemps tout ce qu’elle a fait ressortir chez moi et que j’avais tendance à oublier ces derniers temps.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Taggé , , , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire