Hadès & Perséphone #2 ~ Scarlett ST. Clair

Après avoir adoré le premier tome, il était nécessaire pour moi de me lancer dans sa suite. Je l’avais sous la main c’est donc sans attendre que je l’aie ouvert et que je suis partie à la découverte de ce second opus.

Pour commencer, il faut savoir que ce roman est découpé en trois parties, chacune s’appuyant sur les précédentes tout en faisant avancer notre couple, mais également la situation, avec ses hauts et ses bas. De plus, au vu des personnages et de leurs histoires respectives, il était évident que la relation d’Hadès et Perséphone allait se révéler semée d’embûches et qu’ils allaient devoir faire preuve de beaucoup de courage afin de faire vivre leur amour.

« Est-ce que la fille du printemps peut vraiment être l’épouse de la mort ? »

Et là, il me semble important de vous dire que dans la partie deux, j’ai eu plusieurs moments de doute sur la poursuite de cette lecture, car j’ai eu du mal avec le caractère plus qu’explosif de Perséphone. En effet, c’est une véritable bombe émotionnelle qui ne gère pas du tout ses émotions et qui fait énormément de mal à son entourage tout en se déculpabilisant derrière des excuses parfois très bancales. Pourtant, elle est la première à rappeler au dieu des Enfers à quels points les actes comptent alors qu’en réalité à ce moment-là, elle ne se remet absolument pas en question. J’ai donc dû m’accrocher pour arriver à dépasser ce stade. Heureusement, dans le dernier pan de l’histoire elle trouve une sorte d’apaisement, de courte durée, mais qui lui fait du bien et ne nous le cachons pas qui m’en a fait aussi.

J’ai beaucoup aimé les nouveaux éléments que l’autrice a apportés à son texte, les personnages que l’on apprend à mieux connaître et bien évidemment leurs rôles à chacun. Petite pensée pour Hermès dont je suis tombée amoureuse au fil des pages et que j’espère retrouver encore plus souvent dans le troisième tome.

« Embrasse-moi. Aime-moi. Ruine-moi. »

Il y a beaucoup de quiproquos dans ce livre, de l’incompréhension, des insécurités, beaucoup de colère et de nombreuses questions qui remettent en doute ce qu’Hadès et Perséphone vivent et ressentent. Les ennemis sont nombreux et le tout dernier chapitre apporte une aura de danger qui ne laisse présager rien de bon pour le futur proche de nos deux amoureux.

En conclusion, je ne dirai pas que je n’ai pas aimé ce tome, car ce n’est pas vrai, mais comme je vous l’expliquais j’ai eu du mal avec les réactions que j’ai pu observer parce qu’à mon sens elles vont parfois bien trop loin. Toutefois, ce n’est qu’une partie de ce texte et il faut prendre ce livre dans sa globalité. Je vais donc répéter ce que j’ai dit lors de mon premier avis : soit ça passe, soit ça casse.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Taggé , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire