Nos coeurs en chute libre ~ Valentine Stergann

C’est un amour de vacances, une histoire sans lendemain la lalalala… très vieille référence musicale sortie d’un tiroir grippé que fait remonter en moi Nos cœurs en chute libre. Non pas que ce livre s’apparente au succès de la chanson, non même rien à voir, mais voilà les gorges du Verdon en carte postale sublime, Félicie et Andrès en parenthèse de vacances et me voilà sous le charme d’un amour dit « éphémère » alors qu’il n’en est rien.

C’est donc le temps d’une semaine que l’on découvre une histoire parfois difficile où les peurs et les doutes sèment le chaos et où l’amitié et l’amour s’accordent pour emmener nos personnages plus loin et plus haut. Car chez Tatounette Sandrine, Félie et Andy vont se laisser emporter par quelque chose qui les dépasse tout en tentant de se persuader qu’ils sauront protéger leurs cœurs de tous les sentiments qu’ils pourraient éprouver.

J’ai été particulièrement touchée par la jeune femme, car j’ai pu, et suis encore parfois, elle. Je me suis totalement identifiée à ses terreurs, à son côté froussarde et à cette manière qu’elle a de réagir aux paroles des autres. J’ai revécu à travers ses yeux tout ce que j’ai pu déjà essuyer. Je me suis complètement mise à sa place parce que fut un temps j’y étais. Alors bien évidemment, je ressens une tendresse particulière pour Félie. Je suis conquise par ce que l’autrice a fait ressortir de son héroïne, cette façon dont elle a mis en avant sa vulnérabilité tout en lui apportant la force d’évoluer et d’avancer.

Je découvre d’ailleurs grâce à ce roman la plume de Valentine Stergann, délicate, sensible, pleine d’émotions. Elle pose un regard bienveillant sur toutes les situations et ça m’a fait énormément de bien.

Nos cœurs en chute libre est une romance qui fait la part belle à l’acceptation et à l’épanouissement de soi. Je finirai, comme l’autrice, en vous rappelant les mots de Coco Chanel : la beauté commence au moment où vous décidez d’être vous-même.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Taggé , , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire